Historique de l’ASBL

Historique de l’ASBL

assoC’est en 1988, après son élection au Conseil communal de Zaventem, que Xavier JACQUE, constatant que rien n’existait pour les francophones de la commune, eut l’idée de créer l’association. Sur base d’un fichier cédé par feu Richard VAN ACKER, Président de la section FDF de Sterrebeek, Josiane et Xavier distribuèrent un formulaire pour sonder les éventuelles attentes des francophones. Cette façon de faire évitait de froisser l’autre grande communauté linguistique de la commune.

Les réponses furent nombreuses par rapport au nombre de formulaires distribués et nous avons senti très vite que le manque était bien réel. Une première activité fut très vite organisée : une balade nature dans la forêt de Soignes avec une petite dégustation à Jezus Eik. Elle rassembla quand même une dizaine de personnes. Encouragés par ce premier succès, un petit programme fut rapidement établi (à la machine à écrire sur stencil !) et diffusé, tout ceci sans aucun subside. Et la réponse fut immédiate : des dizaines de personnes, parfois inconnues de tous, commencèrent à s’inscrire. Dans le même temps, nous fîmes les démarches nécessaires pour obtenir des subsides alloués par la Communauté française via l’AICB. Enfin, les premières cotisations de 300 FB furent demandées pour nous aider à consolider les structures de cette association que l’on baptisa très vite « Association Culturelle Francophone du Grand Zaventem ». L’ACFGZ, encore association de fait, était née.

La pompe était amorcée, les cotisations rentraient et les premiers subsides furent versés. Dans le même temps, le magazine Carrefour naissait aussi. Il nous a très vite permis de nous faire connaître outre Zaventem. Des premiers participants d’autres communes nous firent le plaisir de nous rejoindre ponctuellement, puis plus régulièrement.

Ensuite, tout alla plus vite : nous nous sommes informatisés, l’équipe dirigeante s’étoffa et l’idée de nous muer en asbl fut proposée et adoptée. Le 24 février 1998 les statuts furent déposés au Moniteur belge.

Les saisons s’enchaînant, les activités se multiplièrent pour arriver à une moyenne de deux par mois, les mois d’été exceptés. Un week-end à Paris annuel devint une douce habitude !

Notre existence ne plût cependant pas à tout le monde : des mouvements flamingants exigèrent rapidement notre disparition pure et simple, prétextant que nous attentions au « caractère flamand » des communes de la périphérie bruxelloise. Convaincus, des parlementaires régionaux flamands contestèrent la légalité des subsides accordés par la Communauté française. A la surprise de tous, ils furent déclarés illégaux ! S’ils étaient maintenus, le budget entier de la Communauté française de Belgique risquait d’être annulé ! C’est pourquoi, depuis le début du 21è siècle, nous n’en recevons plus, devant nous contenter des seules cotisations de nos membres et de quelques rares généreux dons.

Loin de nous décourager, nous réussissons chaque année à proposer au moins autant d’activités sinon plus. En 2004 enfin, nous avons mis nos statuts en concordance avec la nouvelle loi réglant le fonctionnement des asbl. Nous avons profité de l’occasion pour alléger la dénomination de l’association qui s’appelle désormais « Association culturelle francophone de Zaventem ASBL » et pour placer le siège de l’association en Wallonie. On n’est jamais assez prudent ! Enfin, comme vous pouvez le constater, depuis la fin 2005, l’ACFZ dispose d’un site internet qui permet de sauter toutes les frontières, qu’elles soient linguistiques, régionales ou nationales !

theme by teslathemes